Communauté de Communes du Pays de Matignon

 

Service environnement - Bassin Versant

Michel Eledjam

 

Communauté de Communues du Pays de matignon
Rue du Chemin Vert
22550 MATIGNON
contact@ccpaysdematignon.fr
Tél. 02 96 41 15 11
Fax. 02 96 41 15 14

Du lundi au vendredi
9h-12h / 14h-17h

Le plan de lutte contre les algues vertes

 Le comité opérationnel de suivi "algues vertes"

Réservé aux membres du COS "algues vertes"
Identifiez vous pour accèder à l’espace restreint


 Vous êtes agriculteurs ? Engagez vous !

En tant qu’agriculteur du territoire, vous avez reçu un courrier pour le lancement de l’opération du Plan de lutte contre les algues vertes en baie de la Fresnaye.

Prenez contact avec la Communauté de Communes du Pays de Matignon pour réaliser votre diagnostic au 02 96 41 15 11

PDF - 11.7 Mo Téléchargez notre brochure Plan de lutte contre les algues vertes en baie de la Fresnaye
PDF - 1.7 Mo Téléchargez l’autorisation de l’exploitant pour les Echanges de données informatisées et la demande de financement
PDF - 163.3 ko Téléchargez la liste des Organismes Agricoles Signataires de la Convention Cadre

La Charte de territoire a été signée au 1er mars 2013 par l’ensemble des partenaires et huit mois après la signature de la convention cadre par les structures agricoles, mars 2014 l’heure est au bilan.

Où est-on dans la mise en œuvre du plan de lutte contre les algues vertes ?

La fin du mois de novembre 2013 a été marquée par son entrée en actions avec la formation des 17 techniciens en charge des diagnostics (11 organismes agricoles signataires) et l’envoi d’un courrier de relance aux exploitants agricoles éligibles. Depuis, les engagements des agriculteurs n’ont cessé de progresser. A ce jour, 71 agriculteurs (36% des agriculteurs éligibles du territoire) se sont engagés dans la démarche et sont dans l’attente de leur diagnostic individuel par le prestataire qu’ils ont choisi. Les premiers diagnostics sont en cours de réalisation débouchant sur des engagements de premiers agriculteurs pour la mise en œuvre d’actions d’évolution de pratiques par la signature d’un contrat d’engagement individuel.

Si l’on poursuit sur cette lancée, l’objectif de 90% d’engagement d’ici fin 2014 pourra être atteint.

La forte mobilisation des agriculteurs du territoire reste une condition essentielle du maintien de cette dynamique.


 Baie de la Fresnaye : une déclinaison locale du plan d’action gouvernemental contre les algues vertes

Le plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes, lancé par l’Etat en 2010, concerne les bassins versants de huit baies en Bretagne, dont celui de la Baie de la Fresnaye. Ces baies ont été identifiées dans le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) 2010-2015 du bassin Loire-Bretagne.

Le plan gouvernemental encourage les actions préventives pour réduire les flux d’azote responsables de la prolifération des algues vertes vers le littoral.

Le plan d’actions gouvernemental est désormais décliné au niveau local pour que les actions soient réellement ajustées aux profils de notre territoire. C’est pourquoi, le bassin versant de la Baie de la Fresnaye se dote d’un plan territorial à très basses fuites de nutriment (azote) nommé " Plan de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye ".


 Le périmètre algues vertes de la Baie de la Fresnaye

Douze communes sont concernées par le plan de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye : Fréhel, Plévenon, Saint-Cast le Guildo, Matignon, Pléboulle, Ruca, Hénanbihen, Saint-Denoual, Saint-Pôtan, Hénansal, Quintenic et Plurien.

Cela représente une surface de : 13 426 hectares et une surface agricole utile de 8 858 hectares.

Il y a 5 principaux ruisseaux côtiers inclus dans ce périmètre, le principal est le Frémur.

PDF - 1.4 Mo Visualisez la carte du périmètre Algues vertes du BV " Baie de la Fresnaye "
PDF - 116.2 ko Voir la carte des baies concernées par le plan gouvernemental

 Un plan de lutte co-construit

Le plan de lutte contre les algues vertes de la Baie de la Fresnaye est un programme d’action spécifique à notre territoire.

Il est important de souligner que le projet a été co-construit avec les acteurs locaux, les partenaires techniques et financiers, et les services de l’état. Le monde agricole, premier touché par les mesures, a beaucoup participé à ce travail collaboratif qui a duré plus d’une année.

A savoir : la Commission Locale de l’Eau (CLE) du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) Arguenon-Baie de la Fresnaye a mandaté la Communauté de Communes pour l’élaboration et la mise en oeuvre du projet de territoire. En effet cette dernière, porteuse du contrat du Bassin Versant de la Baie de la Fresnaye, a acquis expérience, expertise et confiance auprès des acteurs locaux.

PDF - 35.2 ko Téléchargez la liste des membres du comité algues vertes.
PDF - 4.3 Mo Téléchargez le dossier du Projet de Territoire Baie de la Fresnaye

 Des objectifs amibitieux pour 2015

Objectif 2015 : abattement de 60 tonnes d’azotes arrivant en mer

L’azote rejeté sur le territoire, notamment par l’activité agricole, est charrié jusqu’à la mer par le chemin naturel de l’eau. L’azote est naturellement présent dans notre écosystème, cependant lorsqu’il est en excès dans un milieu il devient nocif, le développement des algues vertes est un exemple des conséquences d’une trop grande quantité de nutriments (dont l’azote fait partie) en mer.

L’objectif final du plan territorial de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye est de réduire de 60 tonnes la quantité annuelle d’azote arrivant en baie avant 2015 (sur 201 tonnes actuellement), soit 30% de l’effort à fournir pour atteindre l’objectif cible de 2027. Pour ce faire, le projet territorial de la Baie de la Fresnaye constitue un grand programme d’action qui va être lancé dès 2013 à destination des collectivités et de la population (particulièrement le monde agricole).

L’engagement massif des agriculteurs est essentiel pour la réussite du plan

L’engagement des agriculteurs au plan territorial de lutte contre les algues vertes passera par un diagnostic personnalisé de leur exploitation et une contractualisation individuelle. Le diagnostic et la contractualisation ont pour but de préconiser des actions d’amélioration des pratiques agricoles et d’en suivre l’application et les résultats. 200 exploitations agricoles sont éligibles au plan territorial. L’objectif du plan est de diagnostiquer au moins 90% d’entre elles et de faire contractualiser 160 agriculteurs dont 100% des exploitations qui seront identifiées comme prioritaires.

PDF - 203 ko Plan de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye - les objectifs 2015.

 Signature de la Charte de territoire algues vertes baie de la Fresnaye - 2013/2015

Réunion d'accord politique sur la charte de territoire avec la présence du Préfet de Région - Novembre 2012

Photo de la signature de la convention cadre le 5 juillet 2013

La Charte de territoire algues vertes baie de la Fresnaye a été signée par les partenaires financiers, agricoles (Coop de France Ouest et Chambre d’agriculture 22) et les collectivités du territoire le 1er mars 2013. Restait à finaliser la Convention Cadre relative à l’accompagnement individuel des agriculteurs (annexe 4 de la Charte), élaborée depuis octobre 2012 avec les acteurs locaux c’est-à-dire les agriculteurs du territoire ainsi que les prescripteurs agricoles futurs signataires. La version définitive étant aujourd’hui aboutie, la phase de signature a été engagée.

Les 13 prescripteurs agricoles signataires sont les organismes de conseil habituels et privilégiés des agriculteurs du territoire. En signant la présente Charte, ils ont pour mission d’accompagner individuellement chaque agriculteur éligible au Plan Algues vertes baie de la Fresnaye les ayant choisi et notamment :

- De réaliser les diagnostics individuels de chaque exploitation avec les agriculteurs

- D’accompagner chaque exploitant à la définition et rédaction d’un Contrat d’Engagement Individuel. Les objectifs d’amélioration de pratique, les mesures/outils mis à disposition pour les atteindre et les échéances prévisionnelles composeront le Contrat.

- Le suivi annuel des agriculteurs engagés ayant contractualisés et le bilan de chaque exploitant en fin de Contrat (fin 2015).

La Communauté de Communes du Pays de Matignon, mandatée par la Commission Locale de l’Eau du SAGE Arguenon – baie de la Fresnaye pour être porteur de projet de la Charte de territoire 2013 – 2015 algues vertes baie de la Fresnaye, a souhaité convier à une cérémonie officielle de signature :

- Les 13 organismes de conseil signataires* de la Convention – cadre baie de la Fresnaye représentés par leur Directeur/Président/Administrateur

- Les partenaires du Plan Algues vertes baie de la Fresnaye (Agence de l’Eau Loire Bretagne, Conseil Régional de Bretagne, Conseil Général des Côtes d’Armor, Etat)

- Les membres du Comité thématique algues vertes baie de la Fresnaye

- Les agriculteurs membres du Comité Professionnel Agricole baie de la Fresnaye

D’autres éventuelles structures spécialisées peuvent intervenir spécifiquement (technique, économique, juridique…) lors des mesures d’accompagnement, ils peuvent signer cette convention au fil de l’eau. Cette signature amorce le lancement officiel de la communication relative au volet agricole du plan algues vertes baie de la Fresnaye auprès de la population mais surtout auprès des agriculteurs et les informe des structures signataires qui les accompagnent tout le long du plan.

*les 13 organismes de conseil sont (sous réserve de confirmation) : la Chambre d’Agriculture 22, Coopérative Cooperl Hunaudaye, Coopérative Triskalia, Coopérative Garun – Paysanne, Etablissements Bonenfant, Bretagne Contrôle Laitier Ouest, CER France 22, Agribio Bretagne – GAB 22 (Groupement Agriculture Biologique), CEDAPA (Centre d’Eude pour un Développement Agricole Plus Autonome) 22, Coopérative le Gouessant, Coopérative Coop de Broons, Coopérative AVELTIS, HELIOS.

N.B : Hélios et Agribio Bretagne - GAB 22 ne réalisent pas les diagnostics, contrats et suivis de l’exploitant, ils peuvent accompagner individuellement les agriculteurs sur des mesures spécifiques.

PDF - 508.7 ko Téléchargez la charte de territoire algues vertes baie de la Fresnaye

 Mission interministérielle : Évaluation du Plan Algues Vertes

Arnaud LECUYER, président de la communauté de communes du Pays de Matignon, porteuse de projet du plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes en baie de la Fresnaye a reçu, jeudi 11 décembre, une délégation interministérielle composé de trois ingénieurs généraux de l’Etat. Cette mission, mandatée par les cabinets des ministères en charge de l’Agriculture et de l’Environnement, a pour objectif l’évaluation de cette politique publique déployée à l’échelle des 8 baies « algues vertes » bretonnes dans le but de faire le point sur l’avancement du programme initié en 2010.

« A cette occasion, nous souhaitons mettre en avant le climat de concertation et de confiance qui réside autour de ce projet de territoire, ainsi que le dynamisme des acteurs engagés dans ce programme », explique Arnaud LECUYER. « Il est important de porter à la connaissance de la mission les efforts réalisés par le monde agricole sur notre territoire depuis une quinzaine d’année, et de leur exposer la logique écoenvironnementale inhérente à notre charte de territoire : performance économique des systèmes d’exploitation et préservation de l’environnement. »

Plan algues vertes 2013-2015 : une dynamique en cours

Le Plan algues vertes de la baie de la Fresnaye s’échelonne sur la période 2013-2015. A mi-parcours du plan, plus de la moitié des agriculteurs de la baie ont déjà adhéré à cette démarche volontaire. Chacun d’eux bénéficiera d’un diagnostic approfondi, sur lequel des engagements spécifiques pourront s’adosser : Augmentation des surfaces recevant des effluents organiques (lisier, fumier) en substitution des apports d’engrais minéraux, conduite des rotations et cultures intermédiaires, connaissance du potentiel agronomique des parcelles, adaptation des modes de gestion sur les zones sensibles aux fuites de nitrates (parcelles drainées, zones humides) sont autant de thématiques qui pourront être développées.

L’adhésion de chacun reste nécessaire pour atteindre les objectifs de la charte de territoire et pour faire remonter un signal positif de la dynamique du terrain.

« Travailler sur l’environnement évidemment, mais au préalable travailler pour le maintien de systèmes d’exploitation économiquement performants. » (Arnaud LECUYER)

La journée s’est poursuivie par la visite de 2 exploitations du territoire : Celle de Yohann LECORGUILLE, éleveur porcin à Matignon, et celle d’Eugène et Daniel DURAND, éleveurs mixtes (porc et lait) à Pléboulle. « Notre évaluation porte sur le volet préventif du plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes, et nous avons besoin de nous nourrir de la réalité du terrain » précise Pierre RATHOUIS, chef de mission. Les agriculteurs rencontrés ont pu présenter leur exploitation et leurs motivations d’engagement dans la charte de la Baie de la Fresnaye. Ce fût également l’occasion d’échanger sur les freins existants concernant l’instabilité permanente du contexte règlementaire, les simplifications administratives attendues.

Visite d'exploitation

« Nous avons porté le message auprès du Préfet de Région » abonde Arnaud LECUYER. « La gestion territoriale et collective de l’azote organique à l’échelle de notre bassin versant est un levier qui répondra à ces demandes du territoire et aux objectifs de réduction des transferts d’azote qui nous incombent ».

Amélioration de la qualité de l’eau : un constat encourageant

Les efforts réalisés par les agriculteurs du bassin versant, depuis une quinzaine d’année, et poursuivis par le biais des actions du plan algues vertes 2013-2015, se traduisent aujourd’hui par une baisse significative des flux de nitrates charriés vers la baie. Depuis 2008, les teneurs maximales en nitrates observées dans le cours du Frémur ont chutés de 20 mg/L, et aucun échouage massif d’ulves n’est observé depuis 2009.

Il convient tout de même de maintenir une vigilance. Le niveau trophique de la baie (apports de nutriments par les cours d’eau) reste suffisamment élevé pour générer d’éventuels booms algaux. Ces signes encourageant d’amélioration de la qualité de l’eau doivent aujourd’hui être confortés par l’engagement de chacun, que ce soit dans le monde agricole, mais aussi au niveau des collectivités et des particuliers vis-à-vis de l’assainissement des eaux usées et la bonne gestion des eaux pluviales.

La mission interministérielle doit rendre son rapport final, auprès des deux ministres en charge, pour mars 2015. Les conclusions de celui-ci serviront de bases à la déclinaison de futurs programmes et périmètres d’actions à l’échelle nationale.


 Vous vous posez des questions sur les algues vertes ?

Depuis 2006, il n’y a pas eu d’échouage d’algues vertes (laitue de mer) sur les plages du territoire !

Les algues vertes font partie de l’écosystème marin breton. Elles sont communément appelées « laitue de mer » pour leur aspect de grosse salade et le fait qu’elles sont comestibles. Il peut arriver qu’au printemps et l’été, dans certaines baies situées principalement dans le Nord de la Bretagne, leur développement en grandes quantités provoque des « marées vertes ». Pourquoi ce phénomène ? Où se produit-il ? Est-ce dangereux pour la santé ? Comment y remédier ?

Cliquez ici - Le comité régional du tourisme de Bretagne répond à toutes vos questions…

Haut de page