Communauté de Communes du Pays de Matignon

Algues vertes : la charte saluée par le Préfet

Mardi 27 novembre, le Préfet de Région était à Hénanbihen pour saluer l’aboutissement de la charte territoriale de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye.

Portée par la Communauté de Communes, cette charte regroupe un programme ambitieux d’actions concrètes à mener, entre 2013 et 2015, pour lutter contre le phénomène de prolifération des algues dans notre Baie. Car même si il n’y a pas d’échouage massif d’algues vertes en Baie de la Fresnaye depuis 2006, d’autres algues sont apparues (comme l’algue brune Pylaiella).

Des objectifs ambitieux à l’horizon 2015

La Communauté de Commune a porté le projet qui a été co-construit avec les acteurs locaux (notamment le monde agricole), et les partenaires techniques et financiers. Comme l’a rappelé Gérard Vilt, Président de la Communauté de Communes, lors de la présentation de la charte, les objectifs sont ambitieux. En effet, le plan prévoit un abattement de 60 tonnes d’azote arrivant en Baie de la Fresnaye par le biais des cours d’eau (sur les 200 tonnes arrivant actuellement chaque année). L’autre ambition est l’engagement massif des agriculteurs qui passera par un diagnostic personnalisé des exploitations agricoles (l’objectif est de diagnostiquer 180 exploitations sur 200 existantes) suivi de préconisation spécifiques à l’exploitation et d’un engagement de chaque agriculteur par contractualisation (au moins 160 d’entre eux dont 100% des exploitants dont les exploitations sont jugées prioritaires). Chaque agriculteur sera suivi sur ses engagements et les résultats donnés.

En savoir plus sur les actions à mener pour atteindre l’objectif de 2015.

Ce programme ambitieux de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye a été salué à l’unanimité par toute la tribune présente à la présentation de la charte : le Préfet de Région, Michel Cadot, le Préfet de Département, Pierre Soubelet, le Conseil Régional représenté par son Vice-Président Thierry Burlot, le Conseil Général représenté par sa 1ère Vice-Présidente Monique Le Clézio, l’Agence de l’eau, la chambre d’agriculture et la Commission locale de l’eau. La Communauté de Commune, porteuse du projet, ainsi que tous ses partenaires, ont été félicités pour leur travail et leur persévérance dans l’élaboration de la charte.


Présentation de la charte territoriale de lutte contre les algues vertes en Baie de la Fresnaye par Gérard Vilt.


La 7ème Baie Bretonne à finaliser son projet territorial

La Baie de la Fresnaye est la 7ème baie Bretonne à finaliser sa charte territoriale. Il s’agit d’une déclinaison, à l’échelle locale, du plan gouvernemental de lutte contre les algues vertes lancé en 2010. Le montant prévisionnel du projet s’élève à 8 millions d’euros et recevra un soutien financier de l’Etat, la Région, le département des Côtes d’Armor et de l’Agence de l’eau à hauteur de 5,6 millions d’euros.

La charte de la Baie de la Fesnaye, validée par le comité algues vertes Régional, sera signée par tous ses partenaires (Chambre d’agriculture, Communautés de Communes du Pays de Matignon, de Lamballe et de la Côte de Penthièvre, la coop de France ouest) et ses financeurs avant la fin de l’année.

Visite du Préfet de Région Bretagne à Hénanbihen - GAEC La ville blanchet - Pays de MatignonVisite d’une exploitation agricole exemplaire

Avant la présentation de la charte territoriale, la tribune était invitée à visiter l’exploitation agricole du GAEC de la Ville Blanchet à Hénanbihen. L’exploitation de Jean-Michel, Pierre et Anne Gac a trois activités : la production de lait et de porcs label rouge, ainsi que la culture de céréales.

Ces agriculteurs ont toujours allié productivité et respect de l’environnement : pratique du désherbinage, limitation des engrais minéraux, zones humides enherbées, cultures pérennes (luzerne) et mise en place de couverts végétaux. Aujourd’hui, ils s’inscrivent dans les objectifs agroenvironnementaux du plan de lutte contre les algues vertes avec, entre autres projets, un projet de méthanisation couplé à du séchage pour mieux valoriser l’azote produit sur l’exploitation, produire de la chaleur pour sécher les fourrages et produire de l’énergie.

Le Préfet de Région a souligné le professionnalisme de ces agriculteurs et leur engagement dans le plan de lutte contre les algues vertes. Jean-Michel et pierre Gac avaient participé au groupe de travail "algues vertes" pour la co-construction de la charte territoriale.


Haut de page