Communauté de Communes du Pays de Matignon

Chenilles processionnaires du pin

Comment éviter leurs proliférations ?

Les chenilles processionnaires du pin projettent dans l’air de minuscules poils. Leur fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques : démangeaisons, œdèmes (au niveau des mains, du cou, du visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires (asthme). Ces troubles peuvent également toucher les animaux domestiques. Il est dangereux de manipuler un nid même vide. C’est pourquoi, il est impératif de ne pas transporter les nids et leur contenu. Pour des surfaces réduites (parcs et jardins), le moyen le plus efficace de lutter contre la propagation de ces chenilles, consiste à enlever et à détruire les nids. Dans ce cas, il convient de se protéger de tout contact avec les poils urticants des chenilles. Il est conseillé d’utiliser un échenilloir (sécateur au bout d’un long manche) pour retirer les branches touchées, puis de les brûler sur place.

Les professionnels et les particuliers concernés doivent donc se rapprocher de la mairie afin d’obtenir une autorisation de brûlage. Les branches ne doivent en aucun cas être déposées en déchèterie. Cette pratique risquerait d’accentuer encore davantage la prolifération des chenilles processionnaires.

Contact : Fecodec (fédération costarmoricaine de défense des ennemis des cultures), rue du Sabot à Ploufragan, tél. 02 96 01 37 00

Haut de page