Communauté de Communes du Pays de Matignon

Les "Restos" au coeur de la maison des services

Le 1er décembre 2012, les Restos du cœur se sont installés dans une partie de leurs locaux au sein de la future maison des services à Matignon. Le bâtiment, qui abritera à terme des associations solidaires du territoire, sera entièrement opérationnel au printemps 2013. En attendant, côté Restos du Cœur, ça tourne déjà à plein régime. Avant les fêtes de fin d’année, rencontre avec les bénévoles et les bénéficiaires de l’association créée par Coluche il y a 27 ans…

Une volonté politique de soutenir l’action des associations

Avant les fêtes les bénévoles des Restos du cœur de Matignon distribuent des colis de nourriture, mais aussi des jouets, dans la bonne humeur.C’est dans le cadre des contrats de territoire, mis en place par le Conseil Général, que la Maison des services a été pensée par les élus communautaires, soucieux de continuer à développer la politique sociale sur le territoire. Deux importantes associations locales disposaient de locaux inadaptés à leur fonctionnement, en raison notamment d’une évolution du nombre de leurs bénéficiaires et du nombre de personnels (bénévoles ou salariés). C’était le cas des Restos du cœur installés à Matignon dans des locaux trop petits et vétustes. « Dans la Maison des services nous avons un espace situé sur un seul niveau, plus spacieux et plus accueillant. Les conditions de travail des bénévoles se sont améliorées, tout comme celles des bénéficiaires  » constate Daniel Théry, animateur bénévole de l’antenne des Restos à Matignon. En effet, la surface des nouveaux locaux mis à leur disposition avoisine les 300 m². Ils disposent d’espaces fonctionnels pour le stockage et la distribution, d’une zone de livraison et de places de stationnement. « Une fois achevée, la Maison des services accueillera également le comité cantonal d’entraide qui lui aussi est actuellement à l’étroit dans ses locaux. D’autres structures sociales trouveront aussi leur place dans des bureaux partagés à l’intérieur de la Maison des services. Une part de notre population est dans le besoin et ces associations ont un rôle important, surtout aujourd’hui » constate Marie-Thérèse Salou, Vice-présidente aux affaires sociales.

Les Restos du cœur de plus en plus sollicités

L’antenne des Restos du cœur de Matignon accueillait, fin décembre, 134 familles (dont 10 bébés) venant des cantons de Matignon, Erquy et Plancoët. En plus des colis de nourriture, les Restos du cœur distribuent des jouets, des vêtements, des colis bébé… Une bénéficiaire, maman de deux enfants de 2ans et 10 mois, témoigne : « J’ai trouvé quelques jouets d’occasion à mettre sous le sapin et même une poupée Dora pour ma fille qui va être ravie ! ». Les loisirs sont chers, alors elle a l’habitude de tricoter et de faire des puzzles. Une bénévole lui trouve justement une boite de 1000 pièces. Elle repart comblée par ces attentions, décidée à passer de bonnes fêtes malgré tout. Cette bénéficiaire nous confie avoir été bénévoles aux « Restos » quand elle était lycéenne à Saint-Brieuc… « On peut tous en avoir besoin un jour  ».

Familles monoparentales et retraités au rendez-vous du jeudi

Pour bénéficier des Restos du Cœur, une inscription sur dossier est nécessaire. Il y a des critères d’admissibilité, les revenus et les charges du foyer sont pris en compte. « Nous recevons beaucoup de gens sans emplois, au RSA ou en contrats précaires et nous voyons de plus en plus de retraités et de familles monoparentales avec des bébés » confie Christiane Le Goff, animatrice bénévole. A titre d’exemple, une personne seule aura droit à un colis de 8 repas par semaine. La distribution a lieu le jeudi. Pour satisfaire toutes les demandes, la soixantaine de bénévoles de l’association prépare dès la veille les colis constitués de produits venant de la plateforme des Restos du cœur à Saint-Brieuc. Le jeudi matin, les bénévoles effectuent « la ramasse », c’est-à-dire, la récolte de denrées alimentaires dans les supermarchés, marchés et commerces locaux. Une récolte qui constitue « un petit plus » pour les bénéficiaires.

Les personnes ayant du temps libre et motivées par l’action associative peuvent rejoindre les bénévoles des Restos du cœur. Contact : Christiane Le Goff au 02 96 83 70 81.

Renseignements : l’accueil des bénéficiaires à lieu le jeudi à la Maison des services (Parc d’activité du Chemin vert à Matignon).


Haut de page