Communauté de Communes du Pays de Matignon

Rendez-Vous économique - Rencontre avec l’Artisanat

Jeudi 04 Juillet 2013, « Rencontre avec l’artisanat » était le thème du dernier rendez-vous économique de la Communauté de Communes du Pays de Matignon. Ces rendez-vous organisés tous les trimestres par la structure permettent de mettre en lumière des secteurs d’activités et leurs problématiques.

Les élus, les artisans et les intervenants de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ont visité la boulangerie « La Madeleine » à Matignon et se sont ensuite réunis pour suivre une intervention sur la présentation du secteur des métiers de bouche avec ses enjeux et ses stratégies. « L’artisanat, plus particulièrement aujourd’hui avec la présentation des métiers de bouche montre un secteur dynamique, offrant de belles opportunités de métiers et un des piliers de l’économie du territoire », a souligné Gérard Vilt, Président de la Communauté de Communes.

Une visite à la Boulangerie

Les élus et les intervenants ont été accueillis par M.Clochet, gérant de « La Madeleine » à Matignon pour une visite commentée de sa boulangerie. Il a expliqué son fonctionnement « Nous employons 7 salariés toute l’année et 12 en été. On a besoin de plus de main d’œuvre l’été car en période estival la demande accrût. » De la fabrication des croissants et des pains au chocolat, en passant par le pétrin ou encore au façonnage des baguettes traditions, « La Madeleine » offre un savoir-faire hors pair. L’atout de cet artisan/commerçant est de faire du pain chaud même en fin de journée. « Beaucoup de clients savent qu’aux environs de 17h30, une fournée de baguettes les attends. » racontent M.Clochet.

« Malgré le contexte actuel difficile, la boulangerie de M.Clochet nous offre un bel exemple de réussite et de savoir-faire qui subsiste dans l’artisanat. » souligne Daniel Houzé, Vice-président de la Communauté de Communes en charge du développement économique.

L’artisanat, moteur de l’économie française

L’artisanat rassemble plus de 3 millions d’actifs partout en France. Le secteur de l’artisanat dépasse aujourd’hui le cap des 920 000 entreprises. Présent dans les secteurs de l’alimentation, du bâtiment, de la production et des services, l’artisanat rassemble plus de 510 activités différentes et occupe ainsi une place privilégiée dans l’économie française. L’artisanat, première entreprise de France, avec 100 000 embauches chaque année et le départ à la retraite de 300 000 actifs dans les 10 ans à venir, est un secteur créateur et générateur d’emplois.

Présentation du contexte du secteur des métiers de bouche

« L’artisanat et plus particulièrement le secteur des métiers de bouche en Bretagne, c’est plus de 7500 entreprises, 15000 salariés et 30 000 actifs dans ce secteur » explique M.Courtas de la Chambre Régionale des Métiers et de l’artisanat.

Dans le contexte agroalimentaire, on distingue le commerce alimentaire de proximité avec environs 6500 entreprises et les micros IAA (Industrie Agroalimentaire) environs 1000 sur la Bretagne. On compte environs 1500 entreprises dans le secteur de la viande, 3200 dans le secteur de la farine, 300 dans les produits de la mer.

Positionnement des commerces de proximité

Plusieurs aspects sont à prendre en compte dans le positionnement des commerces de proximité. Il y a des tensions sur le pouvoir d’achat des ménages et une pression à la hausse sur les prix mais malgré tout le volume d’argent dépensé ne baisse pas. La sécurité alimentaire avec les nouvelles normes d’hygiènes et de sécurités sont à prendre en compte. La question de la traçabilité et de la production locale est importante au sein de l’artisanat. De plus, les nouveaux modes de consommation entre en jeux tels que la concurrence avec les super ou hyper marchés, le développement du e-commerce qui reste moindre dans les produits frais mais qui pourrait se développer dans l’avenir ainsi que le drive qui s’accroit de plus en plus autour de nous, une nouvelle façon rapide de consommer.

Travail sur le savoir-faire

L’enjeu principal de l’artisanat reste le travail sur le savoir-faire. En effet, la démarche qualité avec les producteurs reste une notion importante. On peut compter par exemple, en Bretagne, plus de 400 boucheries avec le label rouge. Mais il est nécessaire de sensibiliser les artisans, sur les marges, car la hausse du prix des matières premières et énergétiques sont conséquentes. Il est parfois nécessaire d’investir dans un nouveau matériel pour éviter la contrainte énergétique.

« Le savoir-faire est le cœur de l’artisanat, il faut valoriser ce savoir-faire, pourquoi pas en se spécialisant dans un secteur précis tel que la pâtisserie ou la chocolaterie. Il faut mettre en valeur l’ultra-frais comme les poissonniers qui vont chercher directement leurs produits sur la criée. Il est nécessaire de faire connaitre son savoir-faire, ça ne peut être qu’un atout. Certains artisans n’ont pas peur de se développer et de multiplier leurs points de vente, c’est une chance pour certains et un danger pour d’autres. Il faut faire attention aux nombreux turns over » explique M. Courtas.

Les subventions

M. Le Guennec de la Chambre des métiers et de l’artisanat de l’antenne de Dinan a conclu cette rencontre en rappelant les subventions auxquelles peuvent prétendre les artisans.

FIDDAC* Création d’entreprise (*Fonds d’Intervention Départemental pour le Développement de l’Artisanat et du Commerce). Cette subvention du Conseil Général permet de maintenir les actions commerciales et de services. C’est une subvention pour les travaux immobiliers ou de remise aux normes permettant aux entreprises commerciales ou artisanales de bénéficier de subvention à hauteur de 20% de leur investissement (plafond minimum 6100€).

Contact : Conseil Général des Côtes d’Armor - Direction du Développement Economique et de l’Emploi. Service Tourisme Commerce et Artisanat - 02.96 62 46 27 ou 02.96.62.46.20.

CREARMOR est une prime accordée par le Conseil Général des Côtes d’Armor pour les entreprises de production ou de services s’engageant dans la création ou la reprise d’entreprise. Le créateur peut prétendre à 3000€ de subvention puis 2000€ par salarié recruté en CDI dans la limite de 3 sur 3ans. L’aide de 3000€ est plafonné au montant des apports.

Contact de la Chambre des métiers et de l’artisanat de Dinan : La Croix-Fresche-Blanc Aucaleuc BP 43155 22103 Dinan Cedex 02 96 76 27 37 http://www.artisans-22.com

Rance Initiative devenu il y a peu Initiative Pays de Dinan est un prêt d’honneur sans intérêt et sans garantie pour renforcer l’apport. Prêt de 3000€ à 25 000 € pour la création, la reprise ou le développement d’une entreprise. Il faut disposer d’un apport d’au moins de 3000€, demander un prêt bancaire et présenter son projet devant le comité d’agrément. (8000 € maximum de plafond pour la création.)

Contact : Rance Initiative - Syndicat Mixte du Pays de Dinan 52, rue Victor Schoelcher - Bâtiment 57 - 2e étage - 22100 Dinan

La Communauté de Communes du Pays de Matignon aussi a défini une politique d’aides aux entreprises que ce soit à la création, au développement ou à la reprise d’une entreprise : la subvention est à hauteur de 1% du montant investi avec un minimum de 1525 euros et un plafond de l’aide fixé à 5000 euros avec un montant des dépenses minimum de 6100€. N’hésitez pas à contacter la communauté de communes pour vérifier votre éligibilité et établir un dossier.

Contactez la communauté de communes au 02 96 41 15 11 ou rendez-vous sur notre page "Les subventions aux entreprises"

Haut de page